VOLUME 12 : 12 titres





2019

Commander

ACCUEIL JACQUES
GOUDEAUX

info


Album de l'enregistrement

© Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
TEXTES ET MUSIQUES DÉPOSÉS À LA SACEM®

PRÉSENTATION DE L'ALBUM



TABLE

Présentation






...

VOLUME F ( 12 ) : paru en 2019

1 - Le règne des médiocres
3 - Ma conquête
4 - Les gardiens du temple
5 - L'inconnue
6 - Le fossile
7 - L'imbécile heureux
8 - D'usage et de raison
9 - L'orphelin
10 - Pot pourri
11 - Les pages de la vie
12 - Isidore et Germaine
retour








Jacques Goudeaux, auteur-compositeur-interprète,

Un chan­teur qui tient tou­jours pa­role

Auteur, compositeur, interprète, Jacques Goudeaux sort tous les deux ans un album. Le douzième volume est arrivé. Nicolas de Angelis est à ses côtés…

Jacky Tricoire plus connu sous le nom de Nicolas de Angelis, a mis ses talents de guitariste au service des plus grands noms de la chanson. Sur scène ou en studio, il s’est retrouvé aux côtés d’Yves Montand, Charles Aznavour, Michel Berger, Yves Duteil, Nilda Fernandez, Sylvie Vartan, Julien Clerc. Les compositeurs Vladimir Cosma, Michel Legrand, le Limougeaud Patrice Peyrieras ont eu aussi recours à ses compétences.

Une longue amitié


C’est à Landouge, chez Patrice Peyrieras justement, que Jacques Goudeaux et Nicolas De Angelis se sont croisés la première fois en 2002. Depuis ils ne se quittent pas. Dix ans plus tard, en  2012, les deux artistes enregistrent ensemble. Depuis, leur aventure musicale ne s’est jamais interrompue.
Les rôles sont bien définis. Jacques Goudeaux écrit les paroles, les musiques et les arrangements. De Angelis apporte sa virtuosité et sa créativité. Ce douzième volume n’échappe pas à la règle.

Enregistré à Condat, au studio « Ouï-Dire », cet opus s’inscrit dans la lignée des précédents. Jacques Goudeaux est un excellent mélodiste. Depuis 1985, date de la sortie de son premier 33 tours, il prend le temps de ciseler les textes. « Je m’interdis la facilité » explique-t-il.

Les thèmes choisis sont des émotions, des constats, des indignations qui ne sont pas faciles à traduire. Les chansons d’amour sont quasiment absentes de son répertoire.

Disciple de Brassens

Ennemi de l’opportunisme, il fustige le monde des médiocres, les soldats des mauvaises causes qui s’autoproclament gardiens du temple, ou la vieillesse qui pousse les hommes à déposer les armes. Admirateur de Georges Brassens, il rend dans certains titres, hommage au poète sétois.

Jacques Goudeaux ne fait pas de scène. Il écrit pour le plaisir de faire chanter les mots. Le verbe est son meilleur ami. Lorsqu’il n’aligne pas ses mots sur une mélodie, il rédige des nouvelles.
Du pays de Rochechouart, d’où il est originaire, il rapporte des histoires, celles qui ne s’inventent pas, et les passe au filtre de sa sensibilité. Sensible et délicat, il sait s’indigner sans se mettre en colère, parler du mal-être sans tomber dans le pathos.

© Jean-François Julien : le Populaire du Centre - Décembre 2018 -

Que ne vous en déplaise,
Je sois né quelque part,
Que m’y trouve à l’aise
En restant à l’écart…
À l’écart des grand’routes
De la banalité :
Plus que tout, je redoute
Vos affabilités…

Extrait de la chanson : L'imbécile heureux © Jacques Goudeaux 2016


La couleur de ces nouveaux titres ne se démarque guère de celle des titres précédents sinon par une musicalité peut-être plus élaborée : à vous de juger ! Toujours suivi par la superbe guitare de Jacky Tricoire et l'inventivité de ses accompagnements,  parfois tenté par le calembour (Pot pourri, Ma conquête,) en affirmant son besoin de rigueur (D'usage et de raison), Jacques Goudeaux réussit pleinement l'harmonie entre texte et mélodie : l'Orphelin en est un exemple parfait…
S'il reste dans le droit fil de ses compositions antérieures, ce douzième album s'en différencie par certains aspects plus actuels : pour une fois, l'intemporalité des thèmes choisis est quelque peu écornée par des chansons comme le Règne des médiocres ou les Gardiens du temple. Encore que… simple constat non moralisateur, mais révélateur d'un ras-le-bol des politicards mis dos à dos avec les contestataires de tout poil qui ne trouvent leur expression que dans l'outrance de leurs propos ou la violence de leurs actes…

Renseignements et contact : www.goudeaux.com


Anne-Marie Muia - Infomagazine 87

RETOUR Présentation


Haut