PRÉSENTATION




« Jacques Goudeaux possède cette forme supérieure de l’imagination qui érige en symboles les objets sensibles, et fait transparaître l’universel dans l’expression du particulier… Quelles qu’aient été les influences de ses aînés, inconscientes ou pas, avouées ou non, le vrai poète trouve son chemin. Depuis une vingtaine d’années, Jacques Goudeaux a trouvé le sien et nous entraîne avec lui à travers siècles et vallons…»

Michel Bombart


Né en 1957 à Brive-la-Gaillarde, il s’intéresse très tôt à la poésie. D’ailleurs, son premier poème, Les bohémiens (Volume A) fut écrit vers l’âge de douze ans avant d’être mis en musique quelques années plus tard.
Il s’est fortement imprégné des auteurs classiques en remontant jusqu’aux sources de la poésie française.

C'est d'un clin d'œil que naît l'émotion, d'un sourire le rêve, et chaque mot trouve sa force dans la note qui lui fait écho en une harmonie que, depuis quelques années, ornemente avec bonheur la malicieuse et pétillante guitare de Nicolas de Angelis.
Des mots patiemment assemblés pour que surgisse la tournure qui tranche, la mélodie qui flatte et qui, jusqu'à leur quintessence, aiguise le caractère des expressions. Quelque chose qui ressemble à de la poésie, un sentier fleuri à mille lieues du bruit assourdissant des grand'routes coutumières qui empestent la banalité.

D’inspiration classique, le rigorisme qu’il s’impose à tous les stades de l’élaboration ainsi que la variété de ses sources d’inspiration déterminent l'originalité de sa création.

À plusieurs reprises, il s'est distingué lors de concours de poésie ou de chansons avec des titres comme Ce soir il pleut… (inédit), À Brassens (Vol. C), L’étrange voyage (Vol. C), Soir d’été (Vol. A) ou encore Les héros de roman

Jacques Goudeaux tient cependant à se démarquer de la variété. Ses chansons n’ont pas la même spécificité ni le même registre. Plus de 200 ont été écrites dont 140 environ éditées à ce jour sur les différents disques proposés à la vente.

Jacques Goudeaux a élargi le champ de ses créations en se consacrant à une autre forme d’écriture... avec la parution en 2004 d'un roman intitulé : Les plaies de l’aurore (épuisé). Un autre roman paru au début de l'année 2007 aux éditions Thélès s'intitule : Le fanal.