D'usage et de raison.


© Textes de chansons déposés à la SACEM

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.



Je ne suis point vautour, ne suis point nécrophage :
De vos « cadavres exquis », je ne me repais pas,
Et ne trouve en vos vers ni raison, ni usage,
Et dans tous vos écrits, ne me reconnais pas !

  Pas la moindre émotion, la plus insigne image,
 Dans l’informe fatras de ces mots pêle-mêle,
Dans ce capharnaüm, ce curieux étalage,
Je ne puis m’extasier, ne me sens que rebelle…

On veut se libérer de toute interdiction :
On traite avec mépris qui ne sait vous entendre
Taxe de ringardise et tourne en dérision
Celui, l’air interdit, qui ne peut vous comprendre…


Jusqu’au dernier de mes beaux jours,
À l’ultime accord de ma lyre,
Avant de la mettre au rancart,
La poser au fond d’un placard,
L’important soit toujours
Ce que j’aurai à dire !
           

Rechercher un message, aussi fumeux soit-il,
Y calquer son esprit pour en saisir la veine
Et finissant d’y croire, en priser le subtil :
J’ai pas la moindre envie de m’en donner la peine !

Melpomène et Thalie aillent se rhabiller :
Aussi bleue qu’une orange, est-elle ronde aussi,
La Terre aux mille éclats que les yeux de l’esprit
Saluent avec ferveur, jusqu’à s’écarquiller ?

S’il n’est pas suffisant d’être faiseur de rimes,
On n’est pas mieux poète à vouloir s’affranchir,
Qui de toute contrainte, et qui de discipline :
À trop vouloir d’instinct, on ne peut que faillir…


Jusqu’au dernier de mes beaux jours,
À l’ultime accord de ma lyre,
Avant de la mettre au rancart,
La poser au fond d’un placard,
L’important soit toujours
Ce que j’aurai à dire !

   
Pareils à Pénélope, inlassables et discrets,
Faisons et défaisons pour mieux refaire encore !
Cent fois sur le métier, filons la métaphore,
Que l’ouvrage soit noble, en ses plus beaux apprêts…



Copyright © Jacques Goudeaux - juin 2006 / / Dépôt SACEM 2019

RETOUR

Commandes
precedent Retour titres