Mélancolie

 
Commandes


Octobre
À petits pas l'été nous laisse
Octobre
À petits pas l'été s'en va
Plus de sourire
Juste un soupir
Pour prendre en compte nos faiblesses
Pour mieux s'accoutumer au froid

Blanche Ophélie au fil de l'eau se lie
Dans la brume du soir se perd à la dérive
Et frémissant infiniment ne reste que la vie
De quelques fleurs éparses égarées sur la rive

Vois
Ce chêne rouge pleure des larmes de sang
Des larmes de misère
Vois
Cette fontaine pleure des larmes de pierre
Inexorablement
Et tout à l'heure dans le jour blême
Une prière va mourir
C'est la saison des chrysanthèmes
Où il faut bien se souvenir


Octobre
À petits pas l'âge nous glace
Octobre
À petits pas l'âge s'en va
Fondent les heures
Rien que des pleurs
De quoi noyer notre disgrâce
Et préparer notre trépas

Tout se recouvre du drap de la nuit
Porte le deuil d'Amour qui s'est brisé les ailes
L'automne est triste et tout là-bas lugubre l'eau s'ennuie
Par-delà les remous s'agite une chandelle


Vois
Ce chêne rouge pleure des larmes de sang
Des larmes de misère
Vois
Cette fontaine pleure des larmes de pierre
Inexorablement
Et tout à l'heure dans le jour blême
Une prière va mourir
C'est la saison des chrysanthèmes
Où il faut bien se souvenir



Copyright Jacques Goudeaux / Michelle Pelaudeix- avril 1983 / Dépôt légal SACEM 1985




RETOUR CHANSONS
RETOUR PRESENTATION VOL. A