Deo gratias.
Commandes

Pour avoir supplanté tous les dieux de l’Olympe
En imposant le vôtre et son armée de saints,
La Sainte Trinité, nébuleuse en vos limbes
Et pour avoir sonné des nymphes le tocsin,
Deo gratias.

Pour avoir inventé ce fatras d’artifices,
Ces formules bornées aux rites rabâchés,
Ces tours de passe-passe au long du Saint-Office,
Pour avoir si bien fait du plaisir un péché,
Deo gratias.

Pour vous être enrichis sur le dos des plus humbles,
Tout en prêchant, bien sûr, Amour et Charité,
Par la soif de pouvoir vous avez à son comble,
Bourgeois ensoutanés, poussé l’absurdité ...
Deo gratias.

Pour avoir ardemment chassé les hérétiques,
Ceux qui osaient penser autrement que par vous,
Pour vous être acharnés sur le dos des sceptiques
Sans admettre jamais que l’on vous désavoue ...
Deo gratias.

Pour avoir instauré la torture en usage,
Pour vous être institués à l’ombre de la Croix
En Sainte Inquisition, en tribunaux de sages,
Afin d’être crédibles et pour que l’on vous croie,
Deo gratias.

Pour avoir engendré les pires fanatismes,
Les peines, les tourments et les assassinats,
Les Saint-Barthélémy portant l’obscurantisme
Au faîte de l’horreur, aux cris de hosannas,
Deo gratias.

Pour avoir érigé en loi l’inéluctable :
“Ce que le Bon Dieu veut, il faut bien le vouloir”,
Par le joug d’une foi unique et véritable,
Déterminisme obscur aux relents d’encensoir,
Deo gratias.

Pour avoir assombri le siècle des lumières
Condamnant par principe toute idée de progrès,
Pour avoir dénigré le génie d’un Voltaire
Et cru pouvoir plier la science à votre gré,
Deo gratias.

Pour le droit de ces peuples à présent qu’on proclame
Par vous apprivoisés ou bien exterminés,
Ces autres différents et qui n’avaient point d’âme,
Sauvages asservis, soumis et dominés,
Deo gratias.

Pour avoir démontré qu’il n’était de morale
En dehors de la vôtre aux mille contorsions,
Pour avoir su garder votre conscience égale
Dans l’enchevêtrement de vos contradictions,
Deo gratias.

Et pour un, paraît-il, venu sauver le monde :
Ce fils de l’au-delà, venu vous suppléer
A si bien réussi que sa foi nous inonde !
Pour ce dieu créateur que vous avez créé,
Deo gratias ...


Copyright Jacques Goudeaux - juillet 1992 / Dépôt légal SACEM 1998



RETOUR CHANSONS
RETOUR PRESENTATION VOL. C