La chanson des bûcherons.

 
Commandes



C’est la chanson
Des bûcherons,
Sciant,
Cognant,
Suant,
Soufflant.

Hardi, les gars !
Sur le coteau,
Ça n’est pas tous les jours dimanche !
Hardi, tirez fort sur le manche !
Faut bien gagner quelques rondelles
Et la besogne n’attend pas :
Nous, on n’est pas des aristos,
Nous, on fait pas dans la dentelle.

C’est la chanson
Des bûcherons,
Sciant,
Cognant,
Suant,
Soufflant.

Par tous les temps
Au fond du bois,
Qu’il pleuve, qu’il gèle ou qu’il vente,
D’un paletot on se contente ;
Et, s’il nous faut courber l’échine,
Et s’il nous faut serrer les dents,
C’est pas devant Monsieur François :
On n’est pas de ceux qui s’inclinent.

C’est la chanson
Des bûcherons,
Sciant,
Cognant,
Suant,
Soufflant.

Le soir fourbus,
Pas le temps, non,
De débiter mainte tirade,
Pas de temps pour la sérénade,
Avec Fanchon ou bien Linette,
On chante son bonheur menu :
Nos belles à nous, sous l’édredon,
Valent toutes leurs musiquettes.

C’est la chanson
Des bûcherons,
Sciant,
Cognant,
Suant,
Soufflant.

Mais de ce chê-
ne où ce sapin
Qu’on vient d’abattre et qu’on ébranche,
Ne fera-t-on pas quatre planches
Quand trop usés, nous ne serons
Plus bons qu’à nous y allonger ?
Ultime écho, dernier refrain
De la chanson des bûcherons.


Copyright Jacques Goudeaux - juin 1987 / Dépôt légal SACEM 1993




RETOUR CHANSONS
RETOUR PRESENTATION VOL.B