Au soleil du midi.

 
Commandes


Pendant le pastis, la manille,
Jusqu’à la pétanque du soir,
On en dit tellement :
Les faits-divers et les broutilles
Vous prennent un coup de remontoir
Que c’en est fumant !

Pardi, ce sont des galéjades,
Des quolibets, des railleries,
Surtout blague à part,
Surtout de franches couillonnades,
Fariboles ou gausseries,
Propos de flambard.

Au fond, il n’est pas responsable :
Peuchère, au soleil du midi
Et sous ce mistral ...
On conteste l’incontestable,
On y maudit, médit, prédit
D’un ton magistral.

Mais en sonnant toutes les charges,
Ce beau parleur, ce fanfaron,
Ironie du sort,
Pourtant n’en mène pas bien large ;
Dessous la façade en béton,
L’envers du décor :

Chez lui, pauvre ! il baisse la tête !
Plutôt légère et court vêtue
Sa femme —on le sait—
Perrette au gré des amourettes,
Coquette et prodigue en vertu,
S’en laisse conter ! ...

Et de ce fait s’il ne prend garde
Aux cornes qu’il a sur le front
Ce n’est qu’un oubli,
Quel dommage pour sa cocarde
Qu’il ne rajoute un tel affront
À sa panoplie ...

Qu’il ne rajoute un tel affront
À sa panoplie ...


Copyriht © Jacques Goudeaux mai 1988 - Dépôt légal SACEM 2002




RETOUR CHANSONS
RETOUR PRESENTATION VOL. A