Au pays de l'étrange.

Commandes




Aux confins du réel, où le songe s’étire
Ivre de mes silences, heureux, je t’attendrai :
D’espérance en espoir, de « bientôt » vers « après » ,
Aux confins du réel où l’horizon chavire...

Au pays de l’étrange aux enivrants attraits,
À cette heure incertaine où la clarté bascule,
Et se voile, et se fige en un doux crépuscule,
Au pays de l’étrange, alors j’arriverai.


Rose parmi les roses
Que la lumière arrose!
De perles de rosée,
 J’effeuillerai, si j’ose,!
Ta robe fraîche éclose!
Que l’aube a déposée.


Viens, sur la grève oblongue où ma barque est couchée,
Viens t’allonger près d’elle et laisse-toi bercer
Du murmure des vagues et du froissis des vents,
Viens, sur la grève oblongue où ma barque t’attend !

Viens, riche d’insouciance et enfin délivrée,
Viens forger mon destin au feu de tes secrets
Dans l’accomplissement de ce « moi » vers le « nous » ,
Viens, riche d’insouciance, affranchie des tabous !


Rose parmi les roses
Que la lumière arrose!
De perles de rosée,
 J’effeuillerai, si j’ose,!
Ta robe fraîche éclose!
Que l’aube a déposée.



Au-dessus de l’abîme, au-delà des sommets,
Dans tes yeux que l’azur vient habiller de rêve,
Je serai cet oiseau qui glisse et qui s’élève,
Au-dessus de l’abîme et va se consumer.

Et chevauchant l’espace, éperdu d’allégresse,
Grisé d’exaltation, j’irai me fondre en toi
Pour renaître au matin, le cœur empli d’émoi,
Et chevauchant l’espace, au ciel de nos ivresses...


Rose parmi les roses
Que la lumière arrose!
De perles de rosée,
 J’effeuillerai, si j’ose,!
Ta robe fraîche éclose!
Que l’aube a déposée.





Copyright © Jacques Goudeaux - octobre 2007 / Dépôt légal SACEM : 2014



RETOUR CHANSONS

RETOUR PRESENTATION VOL. 10


vers 07
vers 09