Vieille rosse, Rossinante.

Commandes




Vieille rosse, Rossinante,
Pauvre cheval de bataille
Pourquoi diantre ai-je besoin
De t’enfourcher à nouveau ?
Vieux don Quichotte à la manque
Tes moulins vaille que vaille
Ne brassent le mauvais grain
Que des fourbes et faux dévots !


Voyez-les où ils se logent,
Comme ils prennent bien la pose
Lorsqu’ils doivent se montrer !
Faux naïfs dégoulinant
De charité qui s’arrogent
La faveur des grandes causes
Quand leurs doctes intérêts
Y paraissent éminents !


Moralistes des trois ordres
Trop jolis pour être honnêtes
Qui dispensent des «Moi je…»
A tout va : «Je dis…Je crois…»
Qui ne veulent point démordre
De leurs opinions si nettes
Tranchant la règle du jeu
Serait-il de bon aloi !


Ils savent si bien y faire
Insidieusement l’air de
De ne jamais y toucher
Que révérence parler
Avec l’art et la manière
Sobrement je les emmerde
En toute objectivité
En toute impartialité !


Vieille rosse, Rossinante,
Pauvre cheval de bataille
Pourquoi diantre ai-je besoin
De t’enfourcher à nouveau ?
Vieux don Quichotte à la manque
Tes moulins vaille que vaille
Ne brassent le mauvais grain
Que des fourbes et faux dévots !




Copyrignt © Jacques Goudeaux janvier 2000 / Dépôt légal SACEM 2006




RETOUR CHANSONS

RETOUR PRESENTATION VOL. 08