Impressions, un soir d’hiver.


© Textes de chansons déposés à la SACEM

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.


Ciel bas, resserrant l'horizon.
Odeur de terre humide.
Bruit de pas étouffés,
puis rien que le silence.

Spectacle familier pourtant,
et devenu étrange.
Univers clos d'une aura de mystère.
Lieux qui ont hanté l'homme,
lieux que l'homme a hantés.

Comme soudain bercé
au souffle de l'esprit,
comme soudain porté
par les fantasmes du néant,
le temps devient cristal,
le temps n'existe plus :
l'espace libéré explose
en des millions d'étoiles ...

Ciel bas, resserrant l'horizon.
Lumière qui s'étiole
dans la monotonie,
harmonique grisaille
d'un jour sans fond,
envie de s'oublier là
pour l'éternité :
si c'est cela la mort, on doit y être bien.




RETOUR