Jérôme Bouchillou



Né en 1960 à Bruxelles. Après des études primaires dans sa campagne, reprend la ferme des ses parents, élève des escargots. Rencontre Guliette ( la faute de frappe fut entérinée par l'Administration ) en 1980 et la quitte deux ans plus tard, déçu par « son trop sombre regard ». Un peu fatigué aussi par l'extrême morosité des gastéropodes, il s'engage dans la légion étrangère où il apprendra le wamba, dialecte sublime de l'Angola qui ne lui servira strictement à rien par la suite. C'est après ses dix ans de service qu'il se tournera vers l'enseignement, afin de faire partager utilement son talent pour la déprime et les théories fumeuses.
À
l'École  Normale,  il  fréquentera  enfin des gens comme lui,  en particulier  des  formateurs.  Arrivé  dans les classes  sur le tard,  il  aura  le malheur  de subir  un  traumatisme  cranien  à  la suite  d'un  violent  et  imprévisible  éternuement  à  proximité  d'un  tableau  noir.  Depuis,  son approche  de la pédagogie,  ainsi que  sa modeste  littérature  ont pris  un tour  radicalement  différent. Enfin lucide ou complètement dérangé ?
À
vous d'en juger …